La Floride, terre bénite des agrumes et du Death Metal ! Point commun entre une orange et la musique extrême ? Les groupes emblématiques du mouvement sont toujours parmi nous et leur musique est toujours aussi juteuse ! La preuve en est que L’Ange Morbide traverse les années, les courants musicaux. Il persiste et signe dans ce qu’il sait faire de mieux : un métal technique, implacable, identifiable dès la première note.
« Kingdoms Disdained » ne déroge pas à la tradition, et propose onze titres qui vont provoquer des séismes à chaque écoute. Adorateur de Mozart devant l’éternel, Trey Azagthoth, a décidé de reformer sa bête en trio, avec le retour de Steve Tucker (chant/basse) et d’un batteur du nom de Scotty Fuller (Plaguereaper/Annihilated). Et c’est largement suffisant.
Oublions l’expérimentation plus que discutable du précédent opus, et revenons aux origines de la légende. Les morceaux sont tout simplement géniaux, on ressent même un côté « Blessed Are The Sick » gonflé par la production d’un ex-Morbid Angel en la personne de Erik Rutan. Toute la science du Hate Eternal en chef a été utilisée pour mettre en avant les blasts redoutables et infernaux de Scotty (quelle double !). Les soli torturés de Trey font une fois de plus des merveilles, et le travail de Steve Tucker (qui fera toujours penser à celui de David Vincent, c’est définitif) excelle une fois encore !
En vous procurant ce neuvième album de Morbid Angel, d’une part vos murs vont trembler (expérience faite avec un bon volume, si si si !), et deuxièmement, vous investissez dans un must en matière de Death Metal, à n’en point douter.
Bon retour à la maison Trey !


Guillaume Gautier-Boutoille
Titre que l'on a particulièrement aimé : Piles Of Little Arms

Pour vous faire une idée écoutez : For No Master