Retour vers le passé… Il y a de cela plus de 25 ans, on faisait des pieds et des mains pour se procurer l’ancienne Bible du « Hard Rock » en France, dans lequel on trouvait un encart où se donnait rendez-vous (justement) l’underground du « Hard Rock » hexagonal. Il était mensuellement coutume de retrouver des noms tels que Misanthrope, Mister Scary, Asshole, Droys et… Mortuary !
Depuis, les choses ont bien changées, le terme généraliste de « Hard Rock » n’existe plus, et a été remplacé au milieu des 90’s par « Metal ». Plus hype certainement, mais adapté à un son nouveau apporté par des formations, qui pour votre chroniqueur, ont dû laisser aux vestiaires la mélodie, mais ça c’est une autre histoire… Ce qui en revanche n’a pas changé, c’est le son de Mortuary !
Ce cinquième album « Nothingless Than Nothingness » (datant de 2016 mais qui ressort cette année), reste fidèle au patrimoine Death Metal Français. « Pleasuffuring », « Only Dead Witness » et « Above » par exemple, figurent dans le grimoire dans lequel les débuts de Loudblast et de Mercyless avaient déjà écrits leurs lettres de noblesse ! Riffs et rythmes « modernes » co-habitent à l’aise avec « U-man Slept, K-os Crawled », le Thrash bien puissant de « Yesterdead » faucille tout sur son passage, et la Palme d’Or revient certainement à « Morbid Existence ». Morceau dont le thème principal et la vocifération du refrain ne feront que confirmer qu’il y a eu et il y aura toujours, un son Death/Thrash Made In France. Héritage qui n’a strictement rien à envier à des formations étrangères, qui ont eu plus de chance et de soutien que nos propres groupes. Faut pas se voiler la face, quand on dit de part chez nous, qu’un groupe est Français, c’est vérifié, ça ne marche pas ! Notre environnement condamne dans ses lymbes son propre sang. Cherchez pas à comprendre, c’est « culturel ». Alors ici, on a bien envie de dire une fois pour toute, qu’on a de chouettes groupes, et qu’une reconnaissance ne nécessite pas forcément d’attendre deux décennies.

Guillaume Gautier-Boutoille