Il fut un temps, certaines formations faisaient le bonheur de la presse spécialisée, en étant constamment à la une des canards métalliques. Vous les connaissez tous : Guns N’ Roses, Slayer, Iron Maiden etc… Groupes qui n’ont plus rien à prouver depuis des lustres, mais qui par cette forte exposition médiatique, car beaucoup plus vendeurs, ont malheureusement fait de l’ombre à pas mal de gangs relégués au statut ingrat de seconde zone. Et pourtant, les albums étaient bons… Cette même seconde zone, revient d’outre-tombe depuis quelques années, et c’est tant mieux. A grand renfort de come-back, nouveaux disques, tournées de reformations, et ce pour le plus grand bonheur des amateurs purs et durs, les « die-hard fans » ! Il est aussi important de signaler, que cette fameuse zone, abrite quand même des durées de carrières assez conséquentes, donc respect ! Aujourd’hui, on s’intéresse au gang des British, Onslaught. Formé en 1982, avec une longévité quelque peu décousue mais auréolée en 2013, d’un retour très réussi avec l’album « VI », nos Anglais rééditent cette année leur troisième album « In Search Of Sanity », sortit à l’origine en 1989. Pour les minots, qui comme moi, n’avaient pas forcément accès à ces albums au moment de leur parution, cette réédition est tout bonnement jouissive ! Du Speed-Thrash qui décalque les écoutilles ! Redécouvrez donc les brûlots que sont « In Search Of Sanity », «Lightning War », « Shellshock » et leur version très personnelle du “Let There Be Rock” des frangins Young ! Même si la production date, forcément, les adorateurs des premiers Venom, Exciter, Metallica, ne doivent en aucun cas passer leur chemin. En prime, cette "reissue" propose un live bonus enregistré à l’hippodrome de Bristol en 1989, ville natale de nos Britons ! A l’assaut !!!

Guillaume Gautier-Boutoille