Quand on est fan d’un groupe, on aime regarder les photos dans les magazines, lire les interviews, assister aux concerts, où trouver des vidéos sur YouTube, car on ne veut pas manquer une miette concernant son idole. Et lorsqu’il est attentif, l’érudit constate la quelconque évolution visuelle pour le look, les nouvelles guitares etc….
L’évolution la plus flagrante chez nos Allemands, sont les tours de bras de l’ami Ralf Scheepers, je suis certain qu’il peut déraciner le plus centenaire des chênes en deux temps, trois mouvements, c'est Madame qui doit être contente...!
Et en parlant de force, il en faut aussi pour mener de main de maître son groupe, et arriver à le faire perdurer deux décennies. Car oui, Primal Fear souffle cette année ses vingt bougies, et il faut reconnaitre que la formation du plus grand fan de Rob Halford a toujours eu de quoi combler le forcené de Heavy Metal pur et racé ! La « Deutch Kalitate » est toujours au rendez-vous au fil des sorties, et ce pour votre plus grand plaisir.
Si vous aimez Accept, Hammerfall et le Priest : vous savez déjà à l’avance ce que vous allez entendre. Et en cette fin d’année, le sextet s’accorde une pause en publiant un double Best-Of, qui retrace l’ère 2007/2016 des albums New Religion à Rulebreaker. 27 titres sont contenus dans ce bunker, en incluant quatre inédits. Disons plutôt trois, car dans le tas il y a aussi une intro.
Le fan de Primal, appréciera sûrement ces nouvelles autoroutes soniques, mélodiques et puissantes que sont « Predator », « I Looks Could Kill » et « Thrill Of Speed », qui le feront patienter jusqu’au prochain album annoncé pour l’été 2018.
Alors c’est vrai, on pourrait se dire que ce n’est « qu’une » compilation, mais une bonne ! Et c’est toujours un très bon moyen pour (re)découvrir un artiste/groupe qui a toujours été prolifique dans le bon sens du terme depuis le début de sa carrière. Et puis bon, c’est bientôt Noël aussi 😉…

Guillaume Gautier-Boutoille


Site du groupe : http://www.primalfear.de/