Attention, groupe culte Made in France ! On peut dire que dans le clan Colin-Tocquaine, le métal est une affaire de famille. Alex, géniteur du référentiel Agressor et Sibylle, grande prêtresse de son gang Witches ! C’est en décembre 1986, que cette inconditionnelle de Metallica et Voivod, décide de former son propre groupe aux forts accents thrash de l’époque. Durant une période de 10 ans, le groupe enregistre démos/EP/album, avant de sombrer dans un sommeil provoqué par plusieurs changements de line-up, et du manque de motivation de certains membres… Certains membres oui, mais c’est loin d’être le cas de Sibylle, qui n’a qu’une envie : dévaster toutes les scènes ! Il faudra attendre 2007 avec la parution de l’album « 7 », et puis 2014, pour assister au retour en force de Witches, épaulé de musiciens solides et loyaux ! Plusieurs concerts avec Death Angel, Entombed, Vader, Six Feet Under, ne font que confirmer que Witches est une valeur sûre de la scène métal Française, et que son public est demandeur ! Pour célébrer sa trentième année, le combo réactualise quatre de ses morceaux écrits à l’origine entre 1986 et 1989, pour donner vie à « 30 Years Thrashing » ! Séance décryptage ? Les hostilités commencent avec l’intense « Silly Symphony », et son intro aux arpèges menaçants injectés de la voix d’outre-tombe de la sorcière en chef ! Ensuite, on est tout speed avec « In The Name Of God » qui pourrait être un tribute à Holy Moses (Sabina Classen est une amie de longue date de Sibylle), « Lessive Agressive » ou le missile scud qui atomise vos tympans en deux minutes, et « Thrashing Witches » qui prouve une fois encore que le riff old-school a encore de belles années devant lui ! On ajoutera aussi, que le chant guttural de Sibylle, n’a strictement rien à envier aux autres ténors du genre, loin de là ! Quand on a une patte si spécifique, il faut la conserver, c’est ce qui rend un groupe si original. Au final, ce qui ressort du EP, c’est cet hommage que nos Français ont rendu, peut-être de manière involontaire, au titre du dernier album de Death : The Sound Of Perseverance ! A méditer, et on attend vivement un prochain LP pour 2018 !

Guillaume Gautier-Boutoille